Rendez-vous sur Philo par tous et les cafés philo

Méthode du commentaire
de texte

Petite ChouettePetite Chouette

association philosophie par tous

English Version
Texte seulement

Infos

Activités

Revue de presse

Café-philo

L'Incendiaire

Librairie

Bibliographie

Liens

Enseignement

Logo de l'Association : Socrate Revient !

Mailasso@philo-par-tous.org

Nous proposons sur cette page :

Méthode du commentaire de texte

I. LIBÉLÉ DU SUJET

II. INTRODUCTION

III. ON UTILISE UNE PRÉSENTATION EN DEUX PARTIES, EXPLICATION ET COMMENTAIRE

IV. CONCLUSION

Autres pages sur l’enseignement de la philosophie :

Méthode de la dissertation

Introduction

Le bac et la dissertation

Faire une dissertation

I. TRAVAIL PRÉPARATOIRE.

II. RÉDACTION ET PRÉSENTATION

III. CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE

Bibliographie de base

Mon prof de philosophie

Bibliographie sur l’enseignement de la philosophie

A quoi sert l’école ?

Contre les effets pervers de la mémoire courte, l’interview d’un maître auxiliaire de philosophie : Nous ne sommes pas des bêtes de concours : la question des Maîtres-auxiliaires de philosophie.

Une sélection administrative révoltante.

Appel aux Maîtres-Auxiliaires et à tous ceux que l’injustice révolte !

Commentaire de texte

Pour ce qui est de la réflexion et du raisonnement c’est la même chose que la dissertation.

I. Libélé du sujet

Vous trouverez : "Dégagez l’intérêt philosophique du texte à partir de son étude ordonnée".
Vous devez vous entrainer à poser certaines questions à des textes depuis le début de l’année :
1) Le thème central de ce texte est : [C’est l’objet encore très général du texte. Il est constitué du ou des concepts principaux (concepts-clés)]

2) Formulez la question à laquelle ce texte répond. [Question = toujours une question philosophique. ses termes sont constitués par le thème et le point de vue. Elle doit trouver sa réponse dans le texte.]

3) Argumentation

4) L’auteur affirme que : [ La thèse : C’est la réponse de l’auteur à la question. Toujours un jugement (une affirmation). Généralement (mais pas toujours) facilement repérable dans le texte (italiques, position stratégique : première ou dernière phrase, etc...) Elle est le point d’aboutissement de l’argumentation, ce dont il faut convaincre le lecteur.]

5) Contre quelle conception le texte est-il écrit ? quelle affirmation met-il en doute ? [Thèse adverse : Opinion répandue ou doctrine célèbre d’un prédécesseur, dans tous les cas, c’est la certitude que la question du texte met en doute, que l’argumentation vise à réfuter et que la thèse vient contredire. Peut être explicite, implicite ou allusive.]

II. Introduction

* Donner le thème central du texte.
* Poser sous forme interrogative la thèse principale du texte et les thèses adjacentes. Les identifier.
* Formuler le problème philosophique (la question à laquelle le texte répond d’une manière telle que l’examen détaillé du texte permette d’apporter une réponse.

III. On utilise une présentation en deux partie, explications et commentaires

mais ce n’est pas la seule possible, c’est seulement, je pense, la plus facile.
A. Explication = étude ordonnée
Developper et ordonner les idées dans l’ordre du texte en montrant la logique de leur enchainement.
1) Les idées
* Explication des mots ou des expressions importants
* Dégager la thèse centrale (qu’est-ce que dit le texte ?)
* Dégager la ou les thèses adjacentes
* Explication en détail de chacunes de ces idées
2) L’argumentation
* Expliquer selon quel plan est construit le texte
* La façon dont l’auteur passe d’une étape à l’autre
* Faire remarquer la progression
3) Examen critique (si c’est possible)
* Dégager les principes sur lesquels s’appuie l’auteur ; soulever des objections et répondre à ces objections
* Il n’est pas nécéssaire de connaître la pensée de l’auteur par contre il est fortement conseillé de l’utiliser si on la connait
B. Discussion des thèses de l’auteur = commentaire = intérêt philosophique
* Montrer ce qu’apporte le texte au traitement des thèses qu’il aborde
* Montrer en quoi l’examen du texte permet d’avancer vers une réponse au problème posé (dans l’introduction)
* La réponse doit toujours tenir compte de ce qui a été établi à l’aide de la reflexion sur le texte
* On peut confronter la pensée de l’auteur à celle d’autres philosophes mais ce n’est pas obligatoire
* On peut confronter les thèses aux thèses différentes et/ou contradictoires [Thèse opposée]

IV. Conclusion

* Réponse au problème posé dans l’introduction
* Elle doit tenir compte de l’apport positif ou négatif du texte

Date de création : 28/08/97. Date de révision : 20/06/2000

Copyright © 1997 Association Philosophie par tous.
Reproduction autorisée avec mention de la source.
Ce serait quand même sympa de nous prévenir !
Ce site continu sur http://www.philo-par-tous.org